L'éveil spirituel et la réalisation du Soi

L’accès au Réel intégrant la vision et le courage de l’être établi dans le Soi inconcevable

 

Ce qui cherche le bonheur - en toi, en moi et en nous tous - c'est le Coeur*.

On nous a appris à associer le bonheur à la clarté et au bien-être... Quand la clarté est dans notre esprit, notre esprit individuel, notre tête, alors nous croyons - parce que c'est ce que tout le monde croit - que nous sommes heureux. Idem, quand le bien-être apparaît sous la forme d'une sensation dans le corps, nous associons cette situation au bonheur.

Et inversement, quand la confusion est dans notre esprit et que le mal-être est ressenti dans le corps, nous croyons alors que nous sommes malheureux.

Mais ce Coeur, qui est le désir d'être heureux et de ne pas souffrir, est le même en nous depuis notre naissance. Il est le même en toi et en moi. Il est le même chez le saint et chez le criminel. Il est le même chez les êtres éveillés et chez les êtres ordinaires...

Et ce Coeur, il est fait de quoi ? Il est fait de la Joie silencieuse... Cette Joie est non née, non manifestée, elle ne peut pas être trouvée, il n'y a aucun chemin qui y conduise, elle réside dans ce qui est sans forme, hors du temps, précédent le temps...

Nos parents, nos amis et toute la société se sont bien moqués de nous: ils nous ont fait croire que sur terre il y a des gens qui ont le coeur en paix et d'autres non, alors qu'en vérité - ce Coeur que nous partageons tous - n'est pas sur terre ! Il ne s'est jamais incarné ! Même pas un tout petit peu ! Même pas en Jésus ni en Bouddha ! On dirait que toute l'humanité actuelle évolue au sein d'un énorme asile de fous !

Heureusement, pour le Coeur il ne s'est jamais rien passé : aucune manifestation du bien ne peut l'augmenter, aucune manifestation du mal ne peut le diminuer. Il est "avant" tout ce qui peut exister ou ne pas exister. Il est ce qui est.

 

* Ce que j'appelle le Coeur est un synonyme de l'éveil spirituel, de la compassion, de la Présence silencieuse...

 

 

  1. QU’EST-CE QUI EST VIVANT ?

Ce qui voit en nous, c’est-à-dire la Lumière en nous qui voit que tous les phénomènes et tous les êtres sont (dans) l’Eden, que aucune forme ne peut exister en-dehors de l’arrière-plan qui est insaisissable, c’est ce qui est Vivant.

Et c’est constamment vivant, ce n’est pas du tout quelque chose qui va et qui vient.

Quant à la partie de nous qui ne voit pas, qui est dans le monde du jugement1, elle est un paquet d’habitudes qui se résume à l’habitude d’être en manque et de souffrir, elle n’est pas vivante et ne le sera jamais.

 

  1. COMMENT ILLUMINER NOTRE VIE ?

Le désir de faire l’expérience de la Lumière entrave le déploiement total de la Lumière.

En effet, sans ce désir, ce qui parait différent de la Lumière est accueilli. Et étant maintenant complètement accueilli, cela n’apparait plus comme différent et séparé de la Lumière.

 

  1. COMMENT DIRE CE QUI EST AU-DELA DES MOTS ?

Quand  tout est Lumière, le mot Lumière ne signifie plus rien !

Quand  tout est Lumière, personne ne voit plus quoi que ce soit !

 

  1. OU EST LA VRAIE SOURCE DE L’AMOUR ?

La Lumière pénètre l’espace et le temps, mais la Source de cette Lumière est éternellement en arrière-plan de l’espace et du temps.

Cette Source – qui est ce que nous sommes – nous ne pouvons pas la voir ni la toucher. Ni l’analyser, ni la comprendre, ni en faire l’expérience, ni la saisir, ni s’unir à Elle…

Mais c’est bien Elle qui vit notre vie !

 

  1. COMMENT NE PLUS ETRE DEPENDANT DE NOS PENSEES ?

Toutes les pensées en nous apparaissent spontanément, mais aucune n’est consciente d’être une pensée…

Ce flot de pensées n’a donc aucun lien avec ce que nous sommes réellement. En vérité, la Lumière vivante et consciente que nous sommes n’a jamais rien pensé !

 

  1. QUI SOMMES-NOUS REELLEMENT ?

La Lumière que nous sommes est incréé. Elle n’est pas née, Elle n’est pas manifestée. Elle ne peut pas être séparé du monde (c’est-à-dire de ce qui n’est pas la Lumière) ni des phénomènes qui – à ce niveau de perception – n’existent pas de manière indépendante mais en tant que potentialité.

La Lumière dont on peut faire l’expérience dans le monde est donc le l’image, ou le reflet, de qui nous sommes réellement.

 

  1. QUEL EST LA NATURE DU TEMPS ?

La Lumière dont nous pouvons faire l’expérience semble avoir quitté sa Source qui est hors du temps. Le monde ordinaire dont nous pouvons faire l’expérience semble évidemment être séparé de la Source qui est hors du temps.

Mais en vérité, ni l’espace ni le temps, ni la Lumière ni le monde ordinaire ne sont jamais sorti du Cœur, autrement dit rien n’a jamais existé hors de l’Intérieur qui est la Source.

 

  1. QUELLE EST LA VOIE JUSTE ?

La Voie consiste à s’émerveiller.

 

  1. COMMENT CESSER DE SE VOIR VICTIME ?

Dès que nous croyons à l’illusion et au mensonge qui dit que ce que nous sommes en train de vivre est séparé de la Source du bien absolu, alors il apparait en nous une forte culpabilité. La substance de cette culpabilité est la peur : la peur d’avoir mal fait ou d’avoir fait le mal.

Comme cette culpabilité est insoutenable pour nous, la tendance naturelle est de nous identifier à l’archétype de la victime. Ceci consiste à croire une pensée qui dit : je désire sincèrement donner le meilleur de moi-même… si je n’y arrive pas, c’est la faute à quelque chose d’extérieur à moi. Ce quelque chose peut par exemple être nos parents, notre patron, voir même Dieu ou notre propre corps…

 

  1. POURQUOI DIEU EST-IL INVISIBLE ?

La Source ne se manifeste jamais dans l’espace-temps. Elle est bien trop large pour pouvoir y entrer !

 

 

  1. COMMENT RETROUVER L’EDEN ?

La vie est un rêve.

Tout ce que nous percevons à l’extérieur et à l’intérieur de nous est de nature onirique. Voir ainsi est naturel, c’est en vérité la manière de voir de tous les petits enfants. Mais cette vision est perdue dès que nous recherchons les causes du bonheur. Dès ce moment, l’illusion que nous sommes un « chercheur » et non l’enfant du Divin va voiler notre perception.

L’erreur est de « rechercher » la Lumière ; la réparation de l’erreur est de « s’abandonner » à la Lumière.

Le fait de rechercher les « causes » du bonheur ou les « causes » de l’apparition de la Lumière, ceci va réduire considérablement la taille de notre corps… Quand nous sommes un petit enfant, nous savons que notre corps est tout l’univers. Quand l’idée de rechercher les causes du bonheur nous a fait chuter dans une vision fausse, notre corps devient infime2 et notre maison également.

En vérité la maison du petit enfant c’est la Terre entière… Quand nous avons des préférences comme par exemple : vivre dans une maison en ville plutôt que dans la nature, vivre dans une maison dans la nature plutôt qu’en ville, c’est là un signe que nous avons perdu la vision, la vision simple et pure de l’enfant.

 

 

  1. POURQUOI LE MONDE EST-IL MORT ?

Les êtres ordinaires croient qu’ils (se) sont séparés de la Source de la vie. En vérité, leur manière de croire en le fait d’exister fait qu’ils n’existent pas.

 

 

  1. POURQUOI LA RECHERCHE DU BONHEUR NOUS SEPARE-T-ELLE DE LA JOIE ?

Pour « ce que nous sommes » réellement, ni l’expérience de la pure Lumière, ni l’expérience de l’amour humain, ne peuvent nous apporter quoi que ce soit.

Le désir d’expérimenter la Lumière créé une multitude d’êtres vivants au sein de l’obscurité. Le désir d’expérimenter l’amour humain créé en nous la peur de la mort.

Cela ne signifie pas bien sûr que l’amour ni la Lumière soient mauvais, le problème est que en acceptant l’idée d’une « personne » séparée de l’amour ou de la Lumière et qui en a besoin, nous créons l’illusion du manque.

Pour « ce que nous sommes » aucune expérience ne peut nous donner ni nous enlever quoi que soit. Maintenant plus besoin de fuir la souffrance : Ouf, quelle paix ! Maintenant plus besoin de rechercher le bonheur : Ouf, quelle détente !

 

 

  1. POURQUOI JUGER EST SYNONYME DE MENTIR ?

C’est seulement quand notre esprit est très malade que nous trouvons normal de juger les gens de notre entourage.

Le jugement est aveugle et mort par nature. En vérité, il nous empêche de ressentir avec notre cœur, il nous empêche de voir l’autre, de le comprendre et de l’aimer.

 

 

  1. COMMENT ETRE UN PARENT RESPONSABLE ?

Passer sa vie à rechercher le bonheur, l’amour ou encore la santé peut nous sembler très légitime. Ceci semble normal, mais ce n’est pourtant pas un comportement naturel. Le Bonheur, l’Amour et la Santé, que l’on peut résumer sous le terme de « Lumière », est l’arrière-plan de toute notre vie.

Quand un enfant vient au monde, il est par nature pure Connaissance et pur Amour. Et c’est ce qu’il « est ». Mais le monde (des adultes) va lui dire qu’il n’est « rien » et que pour devenir « quelqu’un » il doit acquérir de nombreuses connaissances. Pour développer ces connaissances il devra faire un apprentissage, des études, obtenir des diplômes… Mais tout ce qui peut être appris peut également être oublié, ceci n’a donc rien à voir avec la Connaissance (vraie).

Idem avec l’Amour qui est la substance intrinsèque de l’être : au lieu de dire cela aux enfants, nous leur inculquons une contre-vérité très cruelle, à savoir que l’amour « se mérite », qu’il peut être « gagné » ou « perdu ».

Il est vrai que l’attachement peut se transformer en indifférence, voir en aversion. Mais l’attachement n’est pas l’Amour et l’apprentissage n’est en rien la Connaissance ! Etre un père ou une mère responsable signifie simplement faire de son mieux pour que l’enfant en grandissant n’oublie pas ce qu’il est véritablement.

 

 

  1. COMMENT TROUVER LA VRAIE RICHESSE ET LE VRAI POUVOIR ?

Le fait d’avoir de l’argent n’implique pas le fait d’être riche. Le fait d’être autonome n’implique pas le fait d’être libre. Si notre bonheur dépend de ce que nous possédons, alors assurément nous sommes pauvres. Et si nous croyons avoir le choix entre différents chemins, alors assurément nous sommes perdus.

 

 

  1. COMMENT CHANGER SES HABITUDES ?

Beaucoup de gens croient qu’en changeant certaines habitudes ils seront plus heureux. En vérité, c’est le fait de voir que ce que nous sommes est le bonheur que nous recherchons qui va nous permettre de changer nos habitudes.

Certains croient que leur vie serait meilleure s’ils arrêtaient de fumer, s’ils réussissaient à suivre un régime et à perdre du poids, s’ils faisaient plus de sport et regardaient moins la télé, etc… Et en général ça ne marche pas, parce que nous ne voyons pas que rechercher les causes du bonheur est sans rapport avec chercher le bonheur.

En fait ce n’est pas parce que nous n’arrivons pas changer nos habitudes que nous éprouvons une frustration chronique, mais c’est tout l’inverse : c’est en effet parce que nous croyons que notre frustration est réelle et basée sur quelque chose de vrai, que nous ne parvenons pas à changer nos habitudes ni à manifester le meilleur de nous-même.

 

 

17b. COMMENT CHANGER SES HABITUDES ?

Comment mincir sans faire de régime ? Comment arrêter de fumer sans faire d’effort ?

Il suffit de voir que trop manger, nous n’aimons pas ça ! Il suffit de voir que s’intoxiquer avec de la fumée, nous n’aimons pas ça !

Si nous sommes dépendants de quelqu’un ou de quelque chose, c’est que nous pensons que nos parents ne nous aiment pas, que notre conjoint ne nous aime pas, ou que Dieu/la vie ne nous aime pas. Et si la vie ne nous aime pas, c’est parce que nous sommes « coupables », c’est parce que nous ne sommes pas « assez bien ». Et donc ça prouve que nous n’avons pas droit à la joie et à l’amour qui est le vrai désir de notre cœur, en conséquence de quoi

Pourtant le sol qui nous porte le fait sans nous juger… Pourtant l’air qui emplit nos poumons le fait sans nous juger…

Pour arrêter de trop manger sans faire d’effort il suffit de croire que la vie nous aime comme nous sommes, et que nous n’avons en vérité jamais aimé trop manger ! Pour arrêter de fumer sans faire d’effort il suffit de croire que la vie nous aime comme nous sommes, et que nous n’avons en vérité jamais aimé le fait de fumer !

Le corollaire de cela étant que bien sûr il s’agit également de voir que nous n’avons jamais aimé le fait nous plaindre de ceci ou de cela, que nous n’avons jamais aimé le fait de jouer le rôle d’une victime.

 

 

  1. COMMENT VAINCRE LA PEUR ?

La peur est une pensée très fausse et très rusée.

La racine de la peur est la culpabilité. La racine de la culpabilité est le jugement. La racine du  jugement est le fait de produire en nous une image du bonheur et d’y croire.

 

 

  1. COMMENT REVELER NOTRE TOUTE-PUISSANCE ?

Notre Toute-Puissance a deux aspects : premièrement nous avons créé l’univers et la vie, et deuxièmement nous avons eu l’idée primordiale de créer cela.

Se rappeler de notre Toute-Puissance nous délivre complètement et définitivement de la peur.

 

 

  1. COMMENT REVELER NOTRE ETRE ?

Qui sommes-nous ?

Chaque jour, nous avons des pensées, des émotions ainsi que des sensations physiques. Et en vérité, qu’est-ce qui fait l’expérience d’être traversé par des pensées, des émotions et des sensations ? Si nous essayons de le voir, nous ne trouvons rien.

Mais d’un autre côté, le fait que nous existons prouve que nous ne sommes pas rien. Donc, en résumé, nous ne sommes pas quelque chose et nous ne sommes pas rien non plus.

Le fait de ne pas être quelque chose est l’aspect de notre nature semblable à l’espace, qui est insaisissable mais qui accueille tout. Le fait de ne pas être rien est l’aspect de notre nature qui est lumineux, lucide et conscient.

 

 

  1. QUE SE PASSE-T-IL QUAND NOUS MOURRONS ?

Que ressentons-nous au moment de la mort ?

Voici une analogie du processus de la mort : quand nous regardons la télévision, au moment où nous changeons de chaine, que se passe-t-il pour ta télévision ? Le fait que le décor ne soit plus le même, que le héros soit différent, est-ce un problème pour ta télévision ?

Toute notre vie est un rêve, et ce rêve est changement constant, mais pour le Rêveur absolu que nous sommes, il ne se passe jamais rien, rien ne change jamais.

Et il ne s’agit pas du tout d’un « rien » ennuyeux, mais bien au contraire d’un « rien » glorieux, avec un pouvoir d’accueil illimité.

 

 

  1. QUE SIGNIFIE TOMBER AMOUREUX ?

Beaucoup de gens sur terre recherchent l’âme sœur, le grand amour, la complétude grâce à l’autre…

Cela semble très normal, mais il est bon de voir d’où provient cette recherche : elle vient du fait que suite aux conditionnements qui nous ont été imposé par nos parents et la société, nous avons oublié ce que nous sommes, nous avons oublié que nous sommes l’enfant de la Lumière et de l’Espace, que la substance de ce que nous sommes est le mystère de l’amour ou l’amour mystérieux…

Ainsi apparait en nous une très grande soit de Lumière, et nous imaginons que l’autre va peut-être pouvoir apaiser cette soif. C’est en parti vrai, dans le sens que si nous croyons que l’autre peut être une source de Lumière, alors il va effectivement le devenir en accord avec notre croyance…

Mais si nous pouvons lâcher nos conditionnements et nos croyances limitantes, nous pourrions enfin voir que cette Lumière dont nous avons si soif nous accompagne constamment, elle est toujours là, partout, en tout lieu et en tout de temps, inconditionnellement présente dans le Cœur.

 

 

  1. QUE SIGNIFIE LE BESOIN DE CONFORT & DE LA SECURITE ?

Beaucoup de gens sur terre recherchent la sécurité matérielle, nombreux ceux qui désirent se sentir protégé grâce au pouvoir de l’argent…

Cela semble très normal, mais il est bon de voir d’où provient cette recherche : elle vient du fait que suite aux conditionnements qui nous ont été imposé par nos parents et la société, nous avons cru l’idée qui dit qu’il existe un monde extérieur, autrement qu’il existe quelque chose d’autre que ce que nous sommes…

Ainsi apparait en nous une très grande peur du monde, et nous imaginons que l’argent va peut-être pouvoir nous protéger. C’est en parti vrai, dans le sens que si nous croyons que une chose autre que nous-mêmes peut nous protéger, alors il va effectivement en être ainsi, en accord avec notre croyance…

Mais si nous pouvons lâcher nos conditionnements et nos croyances limitantes, nous pourrions enfin voir que nous l’arrière-plan insalissable où apparait moi et les autres, je suis et le monde, que les expériences d’intériorité et d’extériorité se déploient à la surface de l’arrière-plan insalissable, qui lui est en-deçà de toute notion d’intérieur ou d’extérieur.

 

 

  1. OU EST NOTRE LE ROYAUME ?

Cherches d’abord ce que tu es, et tout le reste te sera donné en plus !

 

 

  1. COMMENT RETROUVER NOTRE VISION D’ENFANT ?

Le petit enfant radieux et glorieux que nous étions à un an est toujours là. Il est simplement caché par l’adulte à la vue malade que nous sommes devenus.

 

 

  1. IL N’Y QUE CELA

L’expérience de la Lumière découle de notre désir de dire « oui » à la Lumière. Et c’est une merveilleuse expérience – la plus haute joie qui soit – mais elle n’est pas (l’) ultime.

La Lumière à qui nous pouvons dire oui ou non est la Lumière qui semble se déployer à l’extérieur de la Source. Mais il existe aussi un autre aspect de la Lumière et c’est Cela…

Cela est la Lumière sans couleur qui ne s’est jamais déployé (hors de la Source). Et en réalité, tous nos petits oui et tous nos petits non sont fait de Cela. Cela est la « substance » de celui qui perçoit, de ce qui est perçu et de la perception elle-même.

La Source, la Lumière et Cela sont la trinité qui a en apparence trois visages, mais qui est en essence est le Cœur qui est Un.

Il n’y a que Cela…

 

 

  1. LE MYSTERE DE LA VIE

Si nous mettons notre attention sur ce qui est ici et maintenant, nous voyons qu’il y a un grand mystère, que nous ne savons pas réellement ce qui se passe.

Si nous sommes honnêtes, nous voyons qu’à chaque instant de notre vie il y a quelque chose qui nous dépasse. S’abandonner à ce mystère, à ce « quelque chose qui nous dépasse » est le but et le sens de notre vie.

Quand nous sommes dans le déni de ce mystère, une inversion se produit : nous passons de l’état de grand Créateur à celui d’infime créature, et nous devenons ainsi dépendants de l’argent et du sexe, de la peur et de l’attachement…

Notre mental – qui fonctionne uniquement dans le monde (des apparences) – va probablement nous dire : Ne vas pas là ! Tu vas mourir, disparaitre, être séparé des autres, etc… C’est bien évidemment l’inverse de la réalité et de la vérité, et ceci vient du fait que durant très longtemps nous nous sommes identifié au mental au point de croire que nous sommes lui.

 

 

  1. CE QUI EST

Ce n’est pas toi qui vis ta vie. Si « toi » est une personne avec un nom et un âge, alors ce n’est pas du tout ça qui est vivant.

L’arrière-plan insaisissable est ce qui vit ta vie. Et cela n’est pas né, cela est hors du temps, sans commencement ni milieu ni fin.

  1. Dans le monde du juge qui ment!
  2. Et infirme, dans le sens où il va devenir faible et dépourvu de vitalité.